Xavier Driencourt revient sur l’Accord franco-algérien de 1968.

Xavier Driencourt est un diplomate et haut-fonctionnaire. Ancien directeur général de l’administration du Quai d’Orsay, chef de l’Inspection générale des affaires étrangères, il a été ambassadeur de France en Algérie entre 2008 et 2012 puis entre 2017 et 2020. Il est l’auteur d’une note pour la Fondapol où il revient sur l’Accord franco-algérien du 27 décembre 1968, définissant les conditions de circulation, de séjour et de travail des Algériens en France.

Propos recueillis par Bartolomé Lenoir.

Press ESC to close

%d blogueurs aiment cette page :